Etat Unis : Deux photographes de mode accusé de harcelement sexuel

Les photographes Bruce Weber et Mario Testino ont été accusé par plusieurs modèles masculins de les avoir harcelé sexuellement, et même agressé lors de différents shootings d’après le New York Times.

 

Mario Testino et Bruce Weber ne sont plus a présenté dans le monde de la mode. Ayant collaboré avec les marques les plus prestigieuses, ils sont les amis de nombreuses stars et célébrités. C’est samedi dernier, 13 janvier exactement, que le New York Times a publié une longue enquête dans laquelle le journal dénonce de graves accusations de harcèlement, et même d’agressions sexuelles sur une dizaine de mannequins masculins.

 

Depuis plusieurs mois, le monde du show-business est en proie à une vague de dénonciations d’agressions sexuelles. Des accusations prises de plus en plus au sérieux avec comme point de départ l’affaire Harvey Weinstein.

Des premières mesures ont été prises à l’encontre des deux photographes. En effet, Condé Nast, groupe de presse possédant Vogues, Vanity Fair ou encore GQ, a décidé de suspendre tout projets collaboratifs avec les deux artistes “jusqu’à nouvel ordre”. Leur directeur ainsi que leur directrice artistique, en la personne de Bob Sauerberg et de la célèbre Anna Wintour, ont été “interpellés par ces occupations”.

 

Mario Testino, âgé de 63 ans, entretiens une carrière de photographe depuis plus de 40 ans. Il a travaillé pour les plus grandes marques et ses clichés ont fait le tour du monde, a l’image de celui de Serena Williams et son enfant, qui ont fait la couverture de vogue pour l’édition de février dévoilé cette semaine, ou encore la photo officielle des fiançailles royaux de Kate Middleton et le prince William. Mais cela n’empêche pas (ou plus) certains mannequins et assistants ayant collaboré avec le Péruvien, de l’accusé d’avoir fait des avances à ces derniers, et même d’avoir tenté d’obtenir des relations sexuelles avec lui.

Mannequin star des années 90, Ryan Locke affirme que “c’était un prédateur sexuel”. Il ajoute même qu’un jour de shooting, le photographe aurait demander a tout son personnel de sortir pour se retrouver seul à seul avec le jeune homme, à qui il a ensuite dit : “je suis la fille, tu es le garçon”. Hugo Tielman et Roman Barett, aussi mannequin, disent avoir vécu des expériences similaires. Le dernier cité assure même que Mario Testino se serait frotté à sa jambe, ainsi que masturber devant lui.

 

Quant à Bruce Weber, lui est accusé de harcèlement sexuel par une quinzaine de mannequins, retraités où encore en activité. Jason Boyce, modèle, l’avais déjà consigner à comparaître au tribunal pour une plainte du même genre. La version est la même pour les quinze modèles que celle de Jason, un shooting, une demande de la part de Weber a ce qu’ils enlèvent leurs vêtements afin de se livrer à des sois disant exercices de respiration.

“Je me souviens qu’il a mis ses doigts dans ma bouche et qu’il a attrapé mes parties génitales avec son autre main”, livre au New York Times, le mannequin Robin Sinclair. Il poursuit : “on a jamais eu de relation sexuelle, mais beaucoup de choses se sont passées. Beaucoup de contacts. Beaucoup de brutalité. ”, ajoute-t-il.

 

Un fléau dans le monde de la mode qui ne date donc pas d’hier. Pour Trish Goff, mannequin féminin : “[…] les jeunes hommes sont les plus vulnérables”. À la suite de ces événements, Condé Nast a assuré que le groupe allé prendre dans l’immédiat des mesures pour prévenir ce genre d’abus. L’entreprise prévoit que tous mannequins travaillant avec eux, et susceptible d’être mis en couverture, devra maintenant être âgé obligatoirement d’au moins 18 ans. Et que toutes les séances prévoyant des scènes de nudité ou de tenue légère devraient préalablement être approuvé par le mannequin lui-même. Cela sera-t-il suffisant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *